Mardi 5 mai. Jour 51

Bonjour les petites sauterelles.


Une nouvelle journée, un nouveau mardi … allez hop, on se remet au travail. Courage !


Aujourd’hui, on voulait vous dire merci.


A vos parents ? Non, on sait déjà qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires et sont des super-héros.

A vous ? Oui ! Vous, les petits héros confinés. Car il ne faut pas vous oublier.


Depuis deux mois, vous devez rester à la maison, vous n’avez plus le droit de voir ou de jouer avec vos amis, vous ne pouvez plus aller à l’école, vous ne pouvez plus aller faire des gros bisous baveux à vos grands-parents, vous ne pouvez plus aller au jardin public, vous ne pouvez plus aller au cinéma, vous ne pouvez plus faire des grandes promenades et demander de les faire durer encore et encore, vous n’avez pas pu accompagner vos parents pour faire les courses et faire des courses de caddie, vous n’avez pas pu fêter les anniversaires des copains ou de la famille, vous n’avez pas pu aller au club de foot, à l’école du cirque ou de musique, vous n’avez pas pu aller voir la mer, faire du camping ou partir en vacances.


Pendant deux mois, vous n’avez pu faire beaucoup de choses mais vous avez écouté ce que le Président de la République disait, vous avez suivi les consignes, vous n’avez pas trop fait de bêtises, vous avez appris à faire des appels vidéos pour rester en contact avec vos amis et votre famille, vous nous avez envoyé plein de photos et vous avez été (presque) sages avec vos parents.


Vous avez été d'accord que Papa et Maman vous fassent l’école, qu’ils se fâchent, qu’ils s’inquiètent, qu’ils vous serrent un peu trop fort dans les bras certains jours, qu’ils vous fassent faire de drôles de défis, qu’ils vous fassent goûter leurs nouvelles recettes (avouez, leur nouveau gâteau chou fleur – chocolat – banane n’était pas très bon..), qu’ils vous demandent de gagner pour une fois aux jeux de société.


Vous avez accepté que les maitresses continuent de vous donner du travail, même si certains jours, vous n’avez pas du tout envie de le faire, qu’elles vous embêtent avec leurs mots du jour et qu’elles vous donnent de drôles de surnoms.


Alors, toutes pour ces raisons, un grand merci !


Merci d’avoir été des enfants très patients et d’avoir été aussi géniaux. Nous sommes très fières de vous.


On vous embrasse. Passez une belle journée.

A très bientôt.

34 vues

Mentions légales